Bernard Arnault : la Fondation Louis Vuitton, son cadeau à Paris

Par La Rédaction,  publié le 5 juin 2015 à 8h00, modifié le 5 juin 2015 à 16h15.
 3 minutes
Architecture
Bernard Arnault - 1

Bernard Arnault - 1

Sublime édifice né de l’imagination conjointe de Frank Gehry et Bernard Arnault, la Fondation Louis Vuitton, de part ses collections prestigieuses et son écriture architecturale audacieuse se présente comme un cadeau offert à Paris pour son rayonnement culturel.

Plus qu’un nouveau lieu consacré à l’art, cette initiative privée a pour ambition de susciter l’émotion et la réflexion des visiteurs. Portrait de la Fondation 6 mois après son ouverture en octobre 2014.

Un écrin de 7 000m2 au coeur du Jardin d’acclimatation du Bois de Boulogne

Véritable défi architectural et technologique conçu par Franck Gehry, célèbre architecte suisse, la Fondation Louis Vuitton révèle des formes jamais imaginées jusqu’à présent et illustrant le caractère novateur et créatif du projet de Bernard Arnault. Délicatement posé sur un bassin, l’édifice a été conçu comme un vaisseau de verre s’insérant dans son environnement. Le bâtiment se mue au rythme des changements de lumière et ses 12 voiles de verre d’un total de 13 500m2 confèrent au bâtiment son aspect élancé et aérien. Ce sont 11 galeries qui accueillent la collection contemporaine de la Fondation et ses expositions temporaires. On y retrouve notamment du Gerhard Richter, des oeuvres monumentales de Thomas Schütte, des monochromes de Ellsworth Kelly, des sculptures d’Alberto Giacometti et autres pièces maîtresses de Bertrand Lavier, Christian Boltanski, Olafur Eliasson ou Pierre Huyghe.

Bernard Arnault, un collectionneur averti et passionné

Qualifiée souvent “d’oeuvre d’une vie”, la Fondation, officiellement créée depuis 2006, fut globalement plébiscitée, dès son ouverture, par une très grande majorité des médias français. Bernard Arnault, chef d’entreprise et président directeur général de LVMH, fut tenace pour concrétiser ce projet mûri pendant de nombreuses années et pierre de voûte d’une politique de mécénat développée apr le Groupe depuis plus de 20 ans. Son investissement culturel pour la France est profond et son attachement pour les oeuvres d’art vieux de plusieurs décennies. Cet attachement il l’a d’ailleurs souvent exprimé par la voix de LVMH en soutenant de nombreux créateurs, alors méconnus, dans ses différentes maisons.

La présence de François Hollande, Anne Hidalgo et Fleur Pellerin lors de l’inauguration de la Fondation Louis-Vuitton renforce la dimension patrimoniale de l’oeuvre de Franck Gehry, envoyant aux Français un signal fort : la volonté politique de placer la culture au centre de la croissance, de la vie collective et de l’attractivité de la France.

De nombreux médias américains (CNN, le NY Times par exemple) soulignent à ce titre le caractère exceptionnel de l’investissement de Bernard Arnault dans le domaine de la culture, habituellement la chasse gardée des pouvoirs publics. Pour eux, le chef d’entreprise fait un cadeau à la fois aux salariés de LVMH, aux Parisiens, et à la France.

Du 1er avril au 6 juillet 2015, on y retrouve les Clefs d’une passion, exposition sur les oeuvres emblématiques de l’histoire de l’art du XXème siècle. Édifié sur un terrain de la ville de Paris, le bâtiment appartiendra à la ville en 2069.

fondation-louis-vuitton - 1