La Hourstriker Phantom de Ulysse Nardin

Par Falimalala,  publié le 29 octobre 2019 à 1h52.
 1 minute
Watches
Hourstriker Phantom Ulysse Nardin

Hourstriker Phantom Ulysse NardinUlysse Nardin

Ulysse Nardin s’est associé à Devialet le temps d’une collaboration afin de mettre sur pied un modèle offrant une expérience sonore unique. Ainsi est née la Hourstriker Phantom, cette belle pièce créée en une série limitée de 85 pièces.

Une montre à sonnerie hors pair

Selon le PDG d’Ulysse Nardin, Patrick Pruniaux, l’objectif principal de cette collaboration était d’inventer une montre à sonnerie « puissantissime ». Et le pari est gagné pour les deux marques avec le lancement de la Hourstriker Phantom. En effet, c’est une montre à sonnerie qui sonne l’heure à la demande, et donc, non seulement elle permet de voir le temps, mais aussi de l’entendre. Aussi, elle possède les meilleures performances jamais mesurées sur une montre à sonnerie, soit 85 dB, d’où l’édition limitée à 85 pièces.
Le mécanisme de la Hourstriker Phantom s’incruste dans un boîtier en titane de 43 mm. Afin d’améliorer la résonance du son, la boîte est alors polie et est munie d’un fond perforé de huit ouvertures pour laisser filer le son. Quant au cadran, il s’inspire des figures de Chladni, formées par la matérialisation des ondes vibratoires.