La Sologne, terrain de chasse pour les élites

Par Benjamin,  publié le 15 octobre 2019 à 14h31.
 4 minutes
Style

Martin Bouygues, Olivier Dassault, Jérôme Seydoux ou encore Iskander Makhmudov… Tous ces grands noms se retrouvent en Sologne, région située à deux heures au sud de Paris, où ils ont tous une propriété au cœur de laquelle ils pratiquent une activité commune : la chasse.

La Sologne est à la mode chez les riches de France. Depuis plus d’un siècle et l’arrivée de l’empereur Napoléon III dans cette région située dans le Centre – Val de Loire, à environ deux heures de voiture de Paris, la Sologne attire les grandes familles françaises. Industriels, politiques ou banquiers s’y retrouvent à l’automne afin de se livrer à des parties de chasse et discuter des affaires qui seront ensuite conclues dans les bureaux de Paris ou d’une autre métropole.
Les influences et réseaux se créent au cœur de la Sologne lorsque les uns et les autres organisent des journées ou week-ends dédiés à la chasse. Ensuite, les convives se retrouvent autour de grandes et somptueuses tablées où grands crus accompagnent les mets les plus raffinés, préparés par des chefs réputés qui sont détachés pour l’occasion dans cette campagne du centre de la France.

Bouygues, Seydoux, Provost, Makhmudov…les riches amateurs de chasse bien connus

Parmi ces privilégiés qui ont fait de la Sologne leur terrain de chasse, on retrouve notamment Martin Bouygues. Son château de Luet, situé à Vannes-sur-Cosson est très récent puisqu’il a fait construire lui-même afin de se doter d’un domaine pour la chasse. Contrairement à d’autres propriétaires des environs, Martin Bouygues privilégie la qualité à la quantité et les invités sont triés sur le volet. Martin Bouygues possède un deuxième domaine à Vernou-en-Sologne, à quelques kilomètres de Luet. C’est au sein de ce deuxième domaine qu’il a implanté un élevage de faisans il y a dix ans.

Les frères Alain et Gérard Wertheimer, les discrets propriétaires de Chanel, sont réputés pour leurs lâchers annuels de milliers de faisans. A la tête d’une fortune évaluée à 16 milliards d’euros en 2017, Alain et Gérard Wertheimer, héritiers d’une longue lignée d’industriels, sont les propriétaires du domaine de La Presle (1.400 hectares).

Franck Provost, le plus célèbre des coiffeurs de France (plus de 2.500 salons à travers le monde), dispose pour sa part, d’une propriété dans le Loir-et-Cher dans laquelle il aime y retrouver ses amis et voisins pour des belles parties de chasses.

Olivier Dassault, le fils de Serge Dassault, est un féru de chasse au point qu’il a créé un magazine « Jours de chasse » dans lequel il s’affiche lors de ses sorties avec différentes personnalités. Il invite régulièrement de grands noms à qui il offre de belles parties de chasse au cœur de ses terres qu’il ne cesse d’agrandir. Il vient en effet de racheter des terres proches de sa propriété de Salbris afin de relier le domaine des Châtaigniers, des anciens corps de ferme qui ont été rénovés en deux ans.

Jérôme Seydoux et sa famille possèdent à Saint-Viâtre le château de Frogère, dont Jérôme est le responsable. Des dizaines d’hectares de terrains sont réservés à la chasse.

La Sologne : un terrain de chasse international

L’attractivité de la région est telle que les grandes fortunes étrangères s’y intéressent de plus en plus. C’est le cas de l’homme d’affaires russe Iskander Makhmudov, propriétaire du château des Pins à Soings-en-Sologne, domaine s’étendant sur plus de 800 hectares. 22ème fortune de Russie, il est notamment le fondateur et président d’Ural Mining and Metallurgical Company (UMMC), société qui regroupe plus de quarante entreprises du secteur minier. Mais, selon Bernard Biette, maire de la commune, ce dernier ne viendrait y chasser “qu’une à deux fois par an”. Amoureux de la nature, Makhmudov est par ailleurs engagé personnellement dans le financement de divers programmes pour la protection des animaux.

Et vous ? Bientôt de séjour en Sologne ?