Rolex Oyster Perpetual Air-King, l’héritage aéronautique

Par Jerome Karlen,  publié le 16 mars 2016 à 16h42.
 2 minutes

Watches

Le patrimoine aéronautique de la Rolex Oyster des débuts est bien gardé avec le nouveau modèle Oyster Perpetual Air-King. La marque de Genève a toujours entretenu une relation amoureuse avec le monde de l’aviation, et cette nouvelle mouture en est le parfait symbole. 

La Rolex Oyster Air-King accompagne les aviateurs depuis les années 30 

L’un des pionniers des années 30, le britannique Charles Douglas Barnard, déclarait à propos de cette montre : “Les qualités particulières de cette montre Rolex la rendent éminemment adaptée à l’aviation, et j’entends l’utiliser à l’avenir pour tous mes vols longue distance”. Accompagnatrice des équipages Houston en 1933 (survol de l’Everest) et un an plus tard de l’expédition aller-retour entre Melbourne et Londres (ici comme chronomètre), elle revient en 2016. 

Doté d’un boîtier en acier massif 904L, il est paré pour éviter toute corrosion. Quant à la couronne de remontoir, elle est soutenue par la technologie Twinlock qui garantit une étanchéité parfaite. La glace est en saphir, qui lui permet de ne souffrir d’aucune rayure, ou quasiment. Les champs magnétiques se voient repoussés par l’écran de protection, une caractéristique commune aux anciennes comme aux nouvelles montres de pilotes. 

Enfin, la précision en montre d’un Chronomètre Superlatif Rolex, qui équipe entre autres cette Air-King, est de l’ordre de -2/+2 secondes par jour, soit plus de deux fois celle exigée d’un Chronomètre officiel.